MGS 2005 : le salon français du jeu vidéo

par ced_ le 21.10.2005
Compte rendu du Micromania Games Show de 2005, avec du Shadow et du Sonic Riders à l'intérieur.
/so_images/articles/20/SO_0000002829.jpg
Le plan du salon


Le Micromania Game Show, c'est un salon un peu bizarre. Il est organisé par la chaîne de magasin Micromania, et seuls les meilleurs clients de la chaine sont invités. Bref, il faut être un privilégié pour pouvoir y mettre les pieds.
En ce qui me concerne, je ne fais pas parti des meilleurs clients Micromania, mais j'ai quand même la fameuse mégacarte, et dans un élan de générosité, un vendeur de Micromania m'a proposé une invitation pour ce vendredi. Je m'y suis donc déplacé, et j'en suis revenu plutôt content, surtout pour y avoir obtenu une réponse à une question existentielle qui me taraudait l'esprit : Faut-il que j'achète une Xbox 360 ? Réponse plus loin dans cet article (quel suspense de folie !).

Et si on commençait par le stand SEGA ? Je sais que c'est ce que vous attendez tous, alors je vais commencer par le stand Sony. Hihi.

Les Stands Sony, Nintendo et Microsoft



Chez Sony il y avait donc des PS2, des PSP et pleins de jeux jouables, mais rien de vraiment bluffant. Seul une petite animation autour d'un jeu nommé Buzz. Que dis-je ! Un stand super sympa pour un jeu vraiment délirant, Buzz !!!! Si vous n'avez pas encore entendu parler de ce jeu, ce n'est pas bien du tout. Pour résumer, ce jeu simule un quizz télé et sera vendu avec 4 champignons comme dans Question pour un champion, le célèbre jeu animé par l'animateur numéro 1, Julien Lepers ! Bref, un jeu vraiment délirant lorsqu'on y joue à 4. (Avec quelques bières !)

/so_images/articles/20/SO_0000002826.jpg
Sonic dans les allées du salon


Continuons par Nintendo qui faisait fort en proposant énormément de Nintendo DS sur lesquelles on pouvait s'essayer à Mario Kart DS. Ce fut une petite déception pour moi, car aucune nouveauté n'est à espérer du titre qui ressemble à s'y méprendre à l'opus N64. Cependant, le monde multi en wifi local ou online relancera à coup sûr l'intérêt des parties. J'ai d'ailleurs déjà prévu de me le procurer dès le 25 novembre.
Chez Nintendo il y avait aussi de nombreuses bornes Mario Smash Football. Ce jeu développé par la même équipe que Soccer Slam (édité par SEGA sur PS2 et GC) semble réellement fun à plusieurs. Je m'y suis essayé et c'est assez simpliste, sûrement trop pour s'amuser au mode solo, mais juste ce qu'il faut pour s'éclater entre pote.
Et, plantées au fond, cachées de tous, des bornes avec le nouveau Zelda GC. Pour être honnête, il ne m'a pas réellement inspiré. Certains passages du jeu ressemblent beaucoup trop à du Ocarina of Time amélioré pour pouvoir transformer ce jeu en claque monumentale. Un bon jeu pour les fan du héro en collant moulant et au bonnet vert (ridicule de surcroît).

Passons maintenant au stand Xbox 360 ! Il y avait pleins de Xbox 360 partout, avec des jeux dedans et des manettes devant pour y jouer. On pouvait tester Dead Or Alive 4, Perfect Dark Zero, Project Gotham Racing 3, Kameo, Fifa 2006 et j'ai même vu un Ridge Racer sur une borne un peu cachée. Pour résumer, je dirais que je n'achèterai finalement pas la console. Et pourtant, j'économisais depuis septembre pour me la payer, mais en fait non. Les jeux présentés étaient à peine plus beaux que les jeux PC actuels, voir moins beaux pour certain. La révolution technique que Microsoft essaie de nous vendre sent l'esbroufe, et je comprends mieux pourquoi Jason Rubin* disait que la plupart des journalistes présents à l'E3 devrait regarder au dessus des écrans pour vérifier si les jeux tournaient sur Xbox ou Xbox 360. Pourtant les jeux tournaient sur des Samsung 16/9 HD, mais sans anti-aliasing digne d'une nextgen, ça fait un peu cheat. Bref, j'attends de voir les jeux de seconde génération.

Le Stand SEGA



Finissons donc par le stand SEGA qui était sûrement le plus étonnant. Peu de jeux étaient présent là en version jouable, mais le design du stand était sans rappeler le design des Snack Bar américain des années 70, et pour un fan d'American Graffiti comme moi, c'est plus que sympathique ;)
On pouvait donc tester Shadow The Hedgehog, Sonic Riders, Full Auto, Virtua Tennis PSP et Spartan Total Warrior. Et comme il n'y avait pas grand monde, il était possible d'y rester toute la journée. SEGA avait aussi fait fort avec un stand relooking, sauf qu'ici, les stylistes de SEGA ne vous rendait pas plus désirables auprès des filles (quoique...), mais avaient pour mission de vous faire la coupe à Shadow à grand renfort de litres de gel super fixant... jusqu'au bout de la nuit... tout seul chez vous parce qu'aucune discothèque ne vous acceptera ainsi coiffé. Mais ce n'est pas tout ! SEGA avait aussi improvisé une mini salle de projection avec une séance tous les demi heure et des vidéos de jeux SEGA mais aussi une démo pad en main de Comdemned sur Xbox 360. Et autant le dire tout de suite, Comdemned s'annonce comme le grand jeu de lancement de la Xbox 360. Une ambiance oppressante liée à un scénario complexe, voilà les atouts de ce jeu dément. J'ai aussi pu voir la vidéo de Sonic Next-gen dans des conditions confortable, et ça en jette pas mal, ainsi que la vidéo où Sonic vient en aide aux France Five. Une bonne tranche de rigolade !

/so_images/articles/20/SO_0000002823.jpg
Le Stand SEGA au look 70's


Vous aimeriez peut-être que je vous donne mes impressions sur Shadow et Sonic Riders. Commençons par Shadow The Hedgehog. Pas de surprise, le jeu ressemble aux vidéos qu'on a pu voir (comme c'est étonnant...) et à l'idée qu'on a pu s'en faire. Le jeu est un mix entre Heroes et Sonic Adventure 2. Les niveaux sont assez linéaires et sont fait de plateformes, bumpers et autres barres pour grinder. Le niveau de finition du jeu est assez élevé, et j'ai noté très peu de problèmes de caméras. De plus, Shadow est bien plus facile à manier que nos amis de Heroes.
Pour ce qui est de Sonic Riders, je dirais que c'est un bon petit jeu d'arcade. Pas de soucis particulier au niveau du maniement, et quelques originalités dans les niveaux et sur la façon de gérer sa course. Petit exemple. En début de course, tous les joueurs sont à pieds et peuvent prendre un peu d'élan pour partir en tête. Sauf que si on essaie de franchir la ligne de départ avant la fin du compte à rebours, on se retrouve paralyser par un champ de force, sur la ligne de départ. Bref, il faut bien gérer sa prise d'élan pour prendre le meilleur sur ses adversaires. Et c'est le genre de petit détail qui rend souvent les parties multi très fun. Il ne manque plus que la possibilité de se castagner. Quoique, je n'ai pas vérifié que ce n'était pas possible.

Ai-je fait le tour de ce MGS 2005 ? Il me semble que oui.
Au final, un salon sympa pour y tâter tout ce qui s'annonce chez nous pour noël, mais aucunes surprises. M'enfin, on va pas se plaindre, c'est le seul salon de jeu vidéo en France.

*Jason Rubin, c'est le créateur des Crash Bandicoot de la Playstation, et de la série Jak & Daxter.