Générations Sonic: L'élégance d'un hérisson bleu

par ced_ le 03.06.2019
Evènement ! Third Editions publie un livre sur l'univers Sonic (les jeux, les films, les séries, etc). Ecrit par Benjamin Benoit, il est sobrement intitulé Générations Sonic: L'élégance d'un hérisson bleu. Voyons de quoi il en retourne.
/so_images/articles/40/SO_0000009969.jpg


Aujourd’hui j’ai envie de vous raconter une belle histoire. Celle de Benjamin Benoit qui, dans un excès de folie (ou de fanboyisme extrême), a décidé de jouer à tous les jeux Sonic, de lire tous les comics, de regarder tous les dessins animés, de jouer à tous les jeux de fans, et il a même poussé le vice jusqu’à aller sur Deviant Art voir ce que produisait les fans de Sonic. C’est dire si le jeune homme est au bout du rouleau. Je me demande même s’il ne faudrait pas que je prenne de ses nouvelles. Ce qu’il a fait, je pense que personne ne l’avait réalisé avant lui !

Bref, le petit Benjamin c’est quand même dit que tous ses efforts ne seraient pas vains et qu’il allait en tirer un livre. Ou c’est peut-être parce qu’il avait envie d’écrire un livre sur Sonic, qu’il a réalisé tout cela. C’est surement ça d’ailleurs… Il a donc écrit un livre, le témoignage d’une certaine inconscience… surement la conséquence d’un pari raté « et si j’écrivais un livre sur Sonic? ».

Et ce livre est là devant moi, devant vous. Il fait 300 pages, que du texte, pas d’images, et est sorti aux éditions Third courant septembre 2018. Alors que vaut ce livre? C’est la question à laquelle je vais tenter de répondre.

Pour remettre dans le contexte, il s’agit du deuxième livre français sur Sonic. Le premier, l’histoire de Sonic, a été publié par Pix’n Love il y a quelques années déjà. C’était plus une encyclopédie des jeux Sonic, très polie puisque validé par SEGA. C’était aussi un livre très visuel avec beaucoup de photos, d’images et d’artworks.

Ici c’est un tout autre ouvrage auquel on a à faire. C’est un ouvrage qui s’intéresse à l’univers Sonic au sens large, voir très large. On y parle forcément des jeux, mais aussi de tous les produits dérivés et des fans qui gravitent autour. Et c’est très bien qu’un livre s’intéresse à cela, car c’est vraiment ce qui fait la spécificité de l’univers Sonic, si on le compare par exemple à l’univers Mario. On a quand même eu droit à Sonic Mania, un jeu créé par des fans pour SEGA.

Mais je vais peut-être un peu vite en besogne, alors voyons dans le détail le contenu de ce livre.

/so_images/articles/40/SO_0000009971.jpg


Le livre est composé de 8 chapitres, renommés ici « Zones » pour faire écho aux jeux. Le premier chapitre s’attarde sur la création de Sonic. Pourquoi, quand, comment. L’auteur y passe en revue toute la chronologie des consoles SEGA, la rivalité avec Nintendo, jusqu’à la Dreamcast. C’est très dense avec beaucoup de dates, de noms, et si vous n’avez pas une bonne culture de l’histoire du jeu vidéo, vous risquez d’être un petit peu perdu devant tant de détails. C’est sur ce type de chapitre qu’on regrette vraiment que le livre n’ai pas d’images pour illustrer tout cela.

Dans le chapitre suivant Benjamin Benoit va passer en revue tous les jeux canoniques de la Saga. C’est à partir de ce moment là que le livre devient plus interessant. On quitte le descriptif pour aller plus vers l’analyse. Les 4 Sonic de la Megadrive y sont décryptés, ainsi que tous les autres jeux importants jusqu’à Sonic Mania et Sonic Forces, sans oublier évidemment Sonic 2006 et Sonic Boom. La plus value de ce livre c’est le point de vue personnel de l’auteur, qui a découvert Sonic jeune avec les Sonic de la Megadrive. Tout en restant un maximum objectif, il nous partage aussi son expérience de joueur, et liste pour chaque jeu un petit moment magique, celui dont on se souvient avec émotion lorsqu’on repense à un jeu. Et chacun de ses jeux a forcément son petit moment. C’est aussi surement pour cela que Sonic est toujours là. Petit exemple, les quatre premières notes de Starlight zone dans le premier Sonic. Et c’est aussi mon moment préféré de Sonic 1.

Le troisième chapitre nous parle des jeux dérivés, les versions portable des jeux Sonic (sur Game Gear, Gameboy Advance, Nintendo DS), mais aussi les Mean Bean Machine, Sonic R, Sonic Shuffle ou quand Sonic fait autre chose que de la plateforme.
Il enchaine ensuite avec une partie nommée Sonic, objet de transmedia. Le titre peut faire peur, mais son contenu aussi. C’est qu’il aborde tous les dessins animés, Sonic le rebel, ou Sonic X pour n’en citer que quelques-uns, ainsi que tous les comics. C’est un chapitre interessant car tout le monde ne connait pas forcément cette partie de l’univers Sonic. De plus toutes ces choses ne sont aucunement abordées dans l’ouvrage de Pix’n Love, ce qui est pourtant un pan très important de l’univers Sonic. Les descriptions sont très précises, très justes, et si vous n’avez jamais eu le courage de vous plonger dans cet univers alternatif, vous apprendrez beaucoup de choses.

Le 5eme chapitre, « L’univers Sonic a réalité variable », est plutôt une analyse de l’univers Sonic, de ses thèmes initiaux, comme l’écologie, qui au fil du temps ont disparu, avec tristesse pourrait t-on dire alors qu’ils étaient très novateurs en 1991.

/so_images/articles/40/SO_0000009972.jpg


Le livre continue avec un chapitre sur les musiques des jeux, car l’auteur le souligne bien, s’il y a bien toujours un aspect réussi dans les jeux Sonic c’est sa musique. On y parle évidemment de Dreams Come True, de Jun Senoue et même de Tee Lopes le créateur des musiques de Sonic Mania.

Le 7eme chapitre intitulé Analyses, est, contrairement à ce que son titre pourrait laisser supposer, une plongée dans l’univers des fans de Sonic. On passe des jeux créés par les fans, des mêmes, vous savez ces petites blagues récurrentes qu’on se fait sur internet, on y parle évidemment du Sonic Cycle et aussi de ce que l’on trouve sur Deviant Art, les fans de Sonic étant d’une créativité infinie. Infinie, mais dans le mauvais sens du terme… Cet univers, si vous trainez sur les forums du web, vous le connaissez déjà très bien, mais si il ne vous dit rien vous y apprendrez beaucoup de choses… très… très… surprenantes. Comme le dit si bien l’auteur, l’univers de Sonic est devenu hors de contrôle, mais comment est-ce qu’on a pu en arriver là? C’est tout le propos de ce chapitre Analyses.

Et pour conclure, le dernier chapitre essaie d’imaginer l’avenir de Sonic à partir des graines semées par SEGA dans le passé. Et je peux vous dire que l’avenir est bien trouble, et en même temps imprévisible. Qui aurait cru qu’après un Sonic Boom catastrophique, SEGA sortirait un Sonic Forces, tout autant catastrophique ?
Voilà donc la conclusion de ce livre.

Pour tout vous dire j’ai apprécié lire ce livre, et j’ai appris beaucoup de choses, notamment lorsque le livre aborde le sujet des créations des fans, sujet auquel je ne me suis jamais vraiment intéressé. Donc si vous êtes passé à coté de certaines choses, comme les dessins animés, les comics, les fan games, je vous incite à le lire. C’est un magnifique témoignage de ce qu’est l’univers Sonic depuis ces debuts jusqu’en 2019.
De mon point de vue, Générations Sonic, l’élégance d’un hérisson, est beaucoup plus interessant que L’Histoire de Sonic édité par Pix’n Love qui n’aborde que le sujet des jeux vidéos. Le livre de Benjamin Benoit est beaucoup plus complet et s’avère carrément indispensable, car ce qu’il y a de plus interessant dans l’univers Sonic ce ne sont pas forcément les jeux…

Avant de nous séparer, j’ai tout de même une petite déception à vous partager: Le livre n’abord que brièvement l’épisode Sonic Xtrem sur Saturn. C’est vraiment étonnant, car cet épisode résume à lui seul la rivalité SEGA US et SEGA Japon, et explique beaucoup de ratés de la période de la fin des années 90. Si vous souhaitez en savoir plus sur cet épisode, je vous conseille donc d’aller lire notre dossier sur SonicOnline.fr qui est surement un des plus complets que l’on peut trouver sur internet.

Bonne lecture à tous !

/so_images/articles/40/SO_0000009970.jpg