2
critiques
-
vidéos
2
images
-
avis presse
-
sujets
Megadrive
Nom complet : null
Genre : Compilation
Développeur : Sega
Editeur : Sega
Distributeur : Sega
11 novembre 1994
15 octobre 1994
novembre 1994
Iluro
08.02.2006
Il est une régle que chaque testeur en herbe se doit de respecter : celle qui dit que l'addition de jeux ne fait pas nécessairement un jeu. En effet, il est facile de compiler, encore faut-il lier. Et ce lien passe par une foultitude de détails que l'on peut grosso-modo diviser en deux familles : ce qui relève du bonus, ce qui relève de l'apparence.

Commençons par cette dernière et constatons : c'est moche. A vrai dire, on ne peut qu'applaudir devant une telle constance dans la laideur. Celle-ci est partout, de la boîte du jeu aux menus, en passant par l'unique musique inédite que l'on nous inflige. Il est assez déplorable que d'aussi bons jeux soient aussi mal mis en valeur.

Car c'est le problème : les trois jeux sont bons, voire géniaux. Pourquoi donc leur faire cet affront ? Pourquoi aussi faire de chacun d'eux le simple tiers d'un jeu plus gros, alors même que la date de sortie, 1995, ne justifie pas un si mauvais traitement et une telle désinvolture envers des jeux pas encore très vieux. Ces jeux valaient mieux que cet arrêt de mort prématuré, arrêt de mort signé par le principe même du jeu.

Cependant, une compilation peut s'excuser si elle apporte quelque chose. Or là, rien. Pas même un jeu câché, des artworks à débloquer, ou - est-ce trop demander - quelques niveaux supplémentaires ... C'est plat.

En bref, il s'agit d'un jeu qui n'apporte rien, est mal mis en forme et porte atteinte à son propre contenu. Autrement dit, nous sommes parvenus à retracer la filiation philosophique qui lie le Sonic de l'époque aux Mega Collection ou autres Gems d'aujourd'hui. Dès 1995, les germes de la déchéance étaient contenues dans ce jeu. Et celles-ci venaient d'Occident, comme plus tard elles viendront de San Francisco.