Sonic 4 Episode I

Playstation Network - Aussi sur XBLAPCiOSWiiWare
Playstation Network
Nom complet : null
Genre : Platforme 2D
Développeur : Dimps
Editeur : Sega
Distributeur : Sega
14 décembre 2011
14 décembre 2011
14 décembre 2011
Aussi sur : XBLA, PC, iOS, WiiWare
Arkthus
14.10.2010
On croyait le Sonic tel qu'on l'avait connu sur Megadrive mort et enterré. Et bien non ! À l'approche des 20 ans de notre hérisson préféré, Sega nous donne enfin un Sonic à l'ancienne, ou presque...

Sonic a fait les beaux jours de Sega dans les années 90 sur Megadrive, et nous avait ébloui dans ses aventures en 2D, avant d'amorcer sur Dreamcast (voire un peu avant sur Saturn), un virage vers la 3D bien souvent plutôt douteux. Dès lors, c'est l'espoir qui animait les puristes, celui de voir revenir la mascotte vers ses premiers amours. C'est aujourd'hui chose faite avec ce Sonic the Hedgehog 4 Episode 1, qui se présente comme une suite de Sonic & Knuckles. Le problème c'est que là où Sonic 3, et même Sonic 2 de manière plus discrète, introduisaient des petits intermèdes scénaristiques, ici nous n'avons rien du tout si ce n'est quelques lignes dans la rubrique "Comment Jouer ?", il est décevant qu'une suite, censée faire évoluer la série, fasse fi de cet élément.

Au niveau artistique, on reprochera soit un manque flagrant d'imagination de la part de Dimps et de la Sonic Team, soit une volonté de faire appel à la nostalgie des joueurs. Dans les deux cas, on se retrouve avec une resucée des niveaux de Sonic 1 (Splash Hill et Lost Labyrinth) et de Sonic 2 (Casino Street et Mad Gear). Le jeu manque donc cruellement de dépaysement et de découverte. En effet, mêmes décors remis au goût du jours, mêmes badniks, parfois mêmes moins sournois que les originaux, mêmes pièges, bref, rien de nouveau à ce niveau-là. Cependant, afin tout de même de rendre le jeu un minimum différent de ses modèles, les développeurs ont ajouté des éléments absents des originaux (les boules et le chariot dans Lost Labyrinth, la méga turbine de Mad Gear, les lianes dans Splash Hill, etc.), ce qui nous permet tout de même un minimum de surprises au fil du jeu. La HD de la PS3 apporte en tout cas un gros plus, tout est parfaitement fluide et joli à regarder.

Au niveau des boss, ce sont strictement les mêmes que dans le niveau de base, avec un ajout lorsqu'on l'a touché un certain nombre de fois. Ainsi on retrouve le boss à boule de Green Hill, seulement cette fois au bout d'un moment, il essaye de vous écraser avec la boule, le boss de Casino Night, qui devient électrifié et qui vous choppe quand vous passez en-dessous, le boss de Labyrinth, qui une fois que vous l'avez rattrapé, vous enferme avec lui entre deux piliers, et fait surgir d'autres piliers destinés à vous écraser, et le boss de Metropolis, qui cette fois vous forcera à le poursuivre tout en vous balançant ses ballons. Ces reprises modifiées permettent de pimenter le combat et d'éviter de se retrouver avec exactement la même chose que dans le passé, et c'est plutôt efficace finalement, bien qu'on aurait préféré des boss totalement originaux.

Niveau gameplay, on retrouve tout ce qui a fait Sonic avec ses Spin Dash, ses loopings, et un nouveau mouvement qui provient directement des Sonic en 3D : la Homing Attack. Ce mouvement, qui à priori semblait faciliter les niveaux, est finalement parfaitement intégré au level design, et ne rend pas le jeu plus facile pour autant. Cela étant, on pourra reprocher au jeu une physique un peu spéciale, Sonic étant plutôt lourd et nous gratifiant de certains mouvements plutôt bizarres (comme rester debout à 90 degrés à la jonction entre une rampe et un mur), ceci est assez décevant en 2010, même si globalement le level design a été conçu avec cette physique et y est donc adapté.

En terme de durée de vie, le jeu ne propose que trois niveaux, découpés en trois actes qui proposent tous une petite particularité, ainsi qu'une partie boss débloquée une fois les trois actes de chaque niveaux effectués, ainsi qu'une zone de combat final une fois les quatre boss détruits. On retrouve également les Special Stages, remake de ceux de Sonic 1, mais beaucoup plus difficiles car limités dans le temps, et assez jouables à la manette. On regrettera donc un jeu assez court, qui aurait mérité plus de longueur, mais qui semble, au vu du titre, faire plutôt office de mise en bouche. Cela dit, la difficulté plutôt bien jaugée et certains passages assez retors, vous en aurez tout de même pour deux à trois bonnes heures pour tout terminer, ce qui reste honorable pour un jeu à épisode.

Sonic 4 est donc, en terme de qualité, entre les Sonic Advance et les Sonic Megadrive. Même s'il se rapproche des Sonic Megadrive. on tient là en effet, le meilleur Sonic 2D depuis que Sonic est passé à la 3D avec Sonic Adventure. Il reste cependant en-dessous des opus Megadrive. Reste à voir si l'épisode 2 saura nous surprendre, ou mieux, nous émerveiller. Wait and see !