ACTUALITE

17.10.11 - Hell Pé - 9 coms

Sonic 1 & 2 Soundtrack : les compos de Nakamura en version originale

En effet, si des extraits de la bande-son des deux premiers Sonic ont déjà été par le passé insérés dans des compiles (dois-je vous rappeler de lire notre super dossier sur le sujet ?), les BO intégrales n'avaient jamais été éditées sur CD audio. Vingt ans plus tard, le mal est réparé avec le double-album Sonic 1 & 2 Soundtrack, qui sortira ce mercredi au Japon, et très certainement jamais dans le reste du monde.
==MORE==
Pourquoi, dans ce cas, vous parlerai-je d'un CD audio import dont vous connaissez par cœur le contenu ? Parce qu'il recèle, et c'est là totalement inédit, les versions démo que Masato Nakamura avait enregistré avant que les autres développeurs de Sega, notamment Hiroshi Kubota, ne réarrangent sa musique pour pouvoir l'inclure dans les jeux Mega Drive. En d'autres termes, vous allez entendre pour la première fois les mélodies cultes de Sonic et Sonic 2 telles que leur compositeur les avait initialement envisagées !

Pour ceux d'entre vous que cette histoire de "version démo" rend perplexe, voici un rappel technique. Les jeux Mega Drive, comme la plupart des jeux vidéo en ce temps-là, devaient être stockés sur une cartouche, laquelle était forcément limitée en capacité de stockage. À titre d'exemple, un fichier MP3 d'aujourd'hui ne pourrait que laborieusement loger sur la plus grosse des cartouches jamais sortie à l'époque - et d'ailleurs, la technologie MP3 n'existait pas encore. Ce que contiennent les cartouches de l'époque est en fait les partitions des musiques, beaucoup plus aisées à stocker, lesquelles sont jouées ensuite par la puce sonore incluse dans la console, un véritable synthétiseur qui produit l'essentiel des sons que la console envoie à la télé. La MD était dotée du Yamaha YM2612, à qui elle doit son son si caractéristique. Les outils de l'époque pour contrôler la puce sonore étant guère aisés à manipuler pour un non-informaticien, les compositeurs dépourvus de ces compétences devaient travailler avec leurs propres instruments, avant de confier aux programmeurs le soin de transposer les arrangements avec les capacités du YM2612 - évidemment, certains musiciens étaient également programmeurs et pouvaient ainsi tirer eux-même pleinement parti de la console, comme Yuzo Koshiro. Pour mieux illustrer cette transposition, citons le cas de Comix Zone, un jeu MD de 1995 (que vous pouvez par ailleurs retrouver sur la Sonic Mega Collection Plus) que Sega a sorti en Europe accompagné d'un CD audio, comportant la bande-son du jeu interprétée avec de vrais instruments par un groupe de rock.

Tout ça pour vous dire que, si vous vous êtes déjà demandé sur quels instruments les musiques de Sonic ont été imaginées, ce CD vous apportera enfin la réponse. Avis aux collectionneurs, aux mélomanes... et aux puristes, qui pourront débattre à loisir de cette étrange frontière entre le matériau original, qu'on ne découvre souvent qu'après avoir joué au jeu, et le son électronique né de la contrainte technique. Rappelez-vous, peu après la mort de Michael Jackson, c'était un de ses collaborateurs, crédité à la musique de Sonic 3, qui déclarait que le King of Pop avait fait retirer son nom du générique du jeu, insatisfait des chiptunes du jeu final qu'il trouvait dévalorisantes... Il y a quelques années, il a été rapporté qu'un des compositeurs de l'époque serait toujours en possession des démos de MJ ; faute d'obtenir celles-ci, nous pourrons désormais apprécier le travail majeur de Nakamura-san, et en particulier la version "originale" du célébrissime thème d'écran-titre, lequel n'aura quasiment plus jamais été réutilisé par Sega après Sonic 2, pour d'obscures questions de droits d'auteur.